Dévotion
Église Notre dame de l'assomption de Cordon
Le maître autel
Église Notre dame de l'assomption de Cordon
Cap Blanc Nez #3
Un monument en forme d'obélisque, nommé la Dover Patrol a été érigé au sommet du Cap. Ce dernier, mémorial dédié à la patrouille de Douvres, symbolise le sacrifice des soldats français et britanniques qui ont défendu les eaux du pas de Calais, hautement stratégiques, au cours de la première Guerre mondiale. Source Wikipedia
Le chateau de Flers
Le château de Flers (appelé aussi parfois Ferme d'en Bas) est un château situé chemin du chat Botté à Villeneuve-d'Ascq (59). Il abrite le musée du château de Flers ainsi que l'office de tourisme de Villeneuve-d'Ascq. Il doit son nom à l'ancien village de Flers-lez-Lille près duquel il est situé. Pour lire une description plus complète, voir la description de cette autre photo Lire également l'article Wikipedia
La cathédrale de Beauvais et l'ancien palais épiscopal

La cathédrale saint Pierre de Beauvais reste inachevée ; seul le chœur et le transept ont été érigés. Ses façades, particulièrement celle au sud (ici photographiée), exposent toutes les richesses de la sculpture gothique et renaissance

Plus d'infos ICI

La vielle bourse, et l'opéra

À gauche la Vieille Bourse de Lille. Nommée ainsi depuis la construction de la Chambre de Commerce et d'Industrie dans les années 1910, c'est sans conteste le monument le plus prestigieux de la ville. Située entre la Grand'Place et la Place du Théâtre, elle est l'un des témoins de l'intense activité économique qui se déroulait à Lille durant le Grand Siècle. Elle a été classée monument historique en 19211. Le bâtiment, quadrangulaire, est en fait un emboîtement de 24 demeures identiques qui renferment ce que l'on nomme la Cour intérieure, lieu où bouquinistes, fleuristes, joueurs d'échecs, flâneurs et touristes se donnent rendez-vous. Source : Wikipedia

Au fond le bâtiment de la chambre de commerce, aussi appelé nouvelle bourse. Historiquement la Chambre de commerce de Lille était située à la Vieille Bourse jusqu'à la construction de la chambre de commerce de Lille au début du XXe siècle.

À droite, l'Opéra.

En 1903, un incendie ravage le précédent opéra construit par Michel-Joseph Lequeux en 1785. La municipalité décide alors de lancer un concours pour la construction du nouvel édifice. Le lauréat du concours est l'architecte Louis Marie Cordonnier, dont l'inspiration puise du côté de l'Opéra Garnier et des théâtres à l'italienne. Source Wikipedia

Visiter les colonnes de Buren
N'est-ce pas la meilleure façon de visiter les colonnes de Buren au Palais royal ?
Aux marches du palais

Aux marches du palais ... Garnier (Opéra de Paris)

Juste une question d'échelle

Cette place piétonne a été aménagée au dessus du parking souterrain de l'hôtel de ville de Marseille, à deux pas du Vieux Port. Elle est décorée avec d'énormes "pots de fleur" dans lesquels ont été planté des oliviers

Assise sous le portail

Que fait cette femme assise sous le portail de Saint Firmin ? Non elle ne mendie pas ! Elle dessine ! Elle dessine les magnifiques sculptures du portail septentrional de la cathédrale Notre Dame d'Amiens consacré à Saint Firmin.

Pour en savoir plus sur la cathédrale d'Amiens, vous pouvez lire l'article que lui consacre Wikipedia

Aidez moi !

Aidez moi à retrouver l'auteur de cette installation ! J'ai photographié ces alignements de pierres en visitant les digues et barrages du plan Delta. Le plan delta, c'est l'ensemble des travaux gigantesques qui ont permis aux Hollandais de mettre à l'abri des inondations les territoires de la Zélande. Donc, au centre du dispositif d'îles artificielles et de barrages qui ferment l'Escaut Oriental (Oosterschelde) se trouve l'île artificielle de Neeltje Jans. Sur une grande esplanade, au nord de l'île, près du barrage, se trouve un ensemble de blocs de rochers reliés par des lignes peintes sur le sol. Au début, quand on parcourt ces blocs on ne comprend pas très bien ce qu'ils représentent, puis petit à petit on arrive à discerner un plan. Enfin, quand on arrive à l'extrémité on comprend tout. L'artiste a représenté sur le sol le plan d'une église de style roman ou gothique et il a marqué chaque nœud du plan par un bloc. C'est très visible vu du ciel. Il suffit de chercher cet endroit dans Google maps et de zoomer un peu. C'est très impressionnant et très beau ! Il y a même une plaque qui donne une explication ainsi que le nom de l'artiste ! Malheureusement j'ai oublié de noter ce nom. Je ne peux donc pas lui rendre hommage et ça me gène un peu. J'ai pas mal cherché sur Internet, mais je n'ai pas réussi à trouver. Peut-être aurez vous plus de succès que moi ? Je vous lance ce tout petit défi ! À gagner : ... Un grand merci !

Tournai la nuit

La cathédrale de Tournai et la grand place illuminée pour les fêtes de fin d'année. (-7° pendant la photo ! on ne reste pas dehors très longtemps par un temps pareil !)

Le nez en l'air

Le nez en l'air dans la Sainte-Chapelle de Paris on découvre un plafond magnifique et une lumière d'un infinie douceur.

Tout savoir sur la Sainte-Chapelle : ICI

La visite

J'ai choisi ce titre en pensant à la chanson de Maxime Le Forestier : "La visite" ¹

De passage dans un cimetière le soir du 2 novembre j'ai été subjugué par les couleurs du ciel. Beaucoup de monde photographie les couchers de soleil. La plupart du temps au bord de la mer, en montagne, voire à la campagne. C'est le sujet bateau par excellence. Et donc, pour "ne pas faire comme tout le monde", j'évite soigneusement de publier ce type de photos, mais là, dans ces circonstances avec un tel décor, impossible de laisser passer ça !


¹ C'était un jour d'été comme on en fait beaucoup, Entre mer et garrigue au début du mois d'août, Un air de chanson dans la tête Et puis l'envie de voir si la mer était bonne : Je roulais par hasard entre Nîmes et Narbonne. Je me suis arrêté à Sète. Poussé par les voitures ou porté par les vents Dans cette cité-là, que l'on passe en suivant N'importe quel itinéraire. A peine a-t-on le temps de quitter les faubourgs, - C'est là le résumé de la vie le plus court - On se retrouve au cimetière . Le calme anonymat qui réside en ce lieu Est celui que l'on voit chez les morts de banlieue : On chercherait l'extravagance. Aussi libre qu'on ait vécu, décidément, On est toujours guetté par un alignement, Sauf de discrètes différences. C'est un pin parasol qui n'aura pas éclos Tant viennent les amis piétiner cet enclos. J'ai peu d'espoir qu'il ne grandisse. Ils continueront donc de rôtir au zénith, Mais de tous leurs bouquets posés sur le granit, Pas un ne m'a semblé factice. Au milieu d'un essaim de touristes en chaleur, J'ai vu s'épanouir une petite fleur Qui semblait marcher comme on danse, Avec deux seins de soie déguisés par un voile, Et l'ombre de ta croix n'a pas bougé d'un poil. Je me demande à quoi tu penses. A quoi tu penses donc, laquelle as-tu choisie Des ruses que les hommes ont trouvées jusqu'ici Pour rendre la mort moins cruelle ? Survie de l'âme ou fin de tout, quoi qu'il en soit, C'est pas beau de mourir pour demeurer de bois Aux larmes d'une demoiselle. Comme elle avait vingt ans et qu'elle était jolie, La laisser s'en aller n'eût pas été poli : Les chagrins sont durs à cet âge. On avait une sorte d'ami en commun. C'était mieux qu'un début, je lui ai pris la main. Nous voilà partis pour la plage. Entre le bris des vagues, le son des soupirs, Les sardanes funky qu'on entendait glapir En modulation de fréquence Et les cris des enfants qui s'ébattaient dans l' eau, Quelque maître nageur sifflait un pédalo Voguant vers l' horizon, vacances !

La verrière du grand palais et « L’Immortalité devançant le Temps »

Édifié à l’occasion de l’exposition universelle de 1900, le Grand Palais, situé au cœur de Paris, est un site emblématique du patrimoine français. Véritable prouesse architecturale symbolisée par une magnifique verrière, le Grand Palais est un monument historique où le public se presse chaque année pour découvrir les événements sous la nef, les expositions des Galeries Nationales (depuis 1964) ou du Palais de la Découverte (depuis 1937). Source : http://www.grandpalais.fr/ Sur la photo, le quadrige en cuivre repoussé de Georges Récipon représente « L’Immortalité devançant le Temps »

Pour plus d'informations : wikipedia