imgp5755-3-1500.JPG La rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IVLa rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IVLa rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IVLa rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IVLa rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IVLa rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IVLa rue de Turenne à CharleroiMiniaturesAutomne IV

Ce soir là, j'étais en déplacement à Gif-sur-Yvette. Ma chambre d'hôtel surplombait une rue. La vue des immeubles, du ciel, de l'éclairage urbain et des traces lumineuses des feux de position des voitures m'a attiré. J'ai plaqué l'appareil contre le bâti de la fenêtre et j'ai déclenché : 1 seconde à f11. Beaucoup de déchets, malgré tout j'ai réussi à sauver celle-ci, à peu près nette, avec une belle ambiance.


Gif sur yvette : La présence humaine est attestée sur le plateau de Moulon dès le néolithique. Par la suite, l'agriculture se développe, notamment à l'époque romaine. Entre le XIIe et le XVIIIe siècle, une importante abbaye bénédictine est installée à Gif.
Au XIXe siècle, Gif reste très agricole (en particulier, culture de la fraise).
En 1867, Gif est reliée à la ligne de chemin de fer de Sceaux (la future branche sud du RER B).
Après la Première Guerre mondiale, la commune de Gif connaît une importante croissance démographique. La ville prend le nom de Gif-sur-Yvette en 1930.
Juste après la Seconde Guerre mondiale, Gif-sur-Yvette acquiert une dimension scientifique internationale, avec l'implantation du CNRS et du CEA.


Source : Wikipedia