JPV etienne-et-moi-01
C’est un homme assez extraordinaire que nous rencontrons ici. Sa personnalité explose littéralement, c’est un éclair de lumière, une tempête d’idées qui se bousculent, tonitruantes et désœuvrées. Car cet homme est un exilé politique privé de son Espagne natale, de sa lumière et de sa langue, il a les bras coupés, il est « châtré d’énergie » comme il le dit lui-même. Il vit dans la constante nostalgie de l’Espagne. Parfois, il rêve de ce qu’il fera quand il rentrera chez lui. Mais...
L'esprit dedans mais la main dehors.
Quand un homme qui fume à sa fenêtre nous entraîne dans sa rêverie
Parvis du musée olympique
Quand on est sur le parvis du musée olympique à Lausanne et qu'on ne regarde pas le musée, voilà ce qu'on voit...